"Humanité, où es-tu?": près de 3.000 manifestants se sont réunis samedi à Berlin pour dénoncer la guerre en Syrie et le martyr des habitants pris au piège à Alep, selon la police, tandis qu'en France, divers rassemblements ont également eu lieu. AFP / John MACDOUGALL

“Humanité, où es-tu?”: près de 3.000 manifestants se sont réunis samedi à Berlin pour dénoncer la guerre en Syrie et le martyr des habitants pris au piège à Alep, selon la police, tandis qu’en France, divers rassemblements ont également eu lieu. AFP / John MACDOUGAL



“Humanité, où es-tu?”: près de 3.000 manifestants se sont réunis samedi à Berlin pour dénoncer la guerre en Syrie et le martyr des habitants pris au piège à Alep, selon la police, tandis qu’en France, divers rassemblements ont également eu lieu.

“Les enfants d’Alep nous appellent!”, “Alep est en sang et le monde est spectateur!”: de nombreux participants à Berlin ont également fustigé l’apathie des opinions publiques face au carnage dans la cité millénaire syrienne, ancienne capitale économique du pays.

Un premier rassemblement, comptant environ 900 personnes et co-organisé par l’association “Adopt a revolution”, selon la police, s’est tenu au centre de la capitale allemande devant le Reichstag, qui abrite le Bundestag, la chambre des députés. Au même moment, sur une autre place très fréquentée de Berlin, une autre manifestation a réuni 1.800 personnes, selon la police berlinoise. En France, des centaines de personnes se sont rassemblées dans plusieurs villes en soutien aux civils syriens, notamment à Lille (nord) et Strasbourg (est).

A Berlin, dans un froid glacial, agitant des drapeaux syriens, les manifestants ont allumé des bougies devant le Reichstag, a constaté l’AFP.
“Ce qui se passe là-bas, c’est ce qu’il y a de pire dans le monde”, a expliqué Mahmoud Almizeh, un jeune réfugié syrien de 19 ans, originaire de Raqqa, fief des jihadistes de l’Etat islamique (EI), arrivé en Allemagne il y a un an. Le monde “se tait”, a-t-il également dénoncé. “Que font (les dirigeants européens)? Rien malheureusement”, selon ce jeune homme, l’un des nombreux réfugiés syriens à participer à ce rassemblement.

“On se sent si impuissant” face à la tragédie des Syriens, en particulier des civils qui attendent d’être évacués d’Alep, a renchéri Anna Bone, une Berlinoise venue exprimer sa “solidarité”. “Cette grande impuissance (…), ce chagrin (face aux morts), c’est ce qui m’a portée ici aujourd’hui”, a-t-elle ajouté.
“On se sent particulièrement concernées par la Syrie, la guerre. C’est fou que les puissances mondiales ne puissent pas intervenir”, ont également dit à l’AFP Hilal, 25 ans, et Gulsan, 26 ans, deux jeunes femmes d’origine turque dans la manifestation à Paris.

A Lille et Strasbourg, quelque 600 personnes se sont rassemblées, notamment à la suite d’appels lancés sur internet, tandis qu’à Marseille, deux cortèges se sont regroupés devant la mairie. Pendant le rassemblement à Lille, des messages de soutien aux habitants d’Alep ont été inscrits sur un grand tableau blanc, non loin de faux poupons ensanglantés symbolisant les exactions du régime syrien.

L’Allemagne a jusqu’au début 2016 ouvert ses portes aux réfugiés syriens. Elle en a accueilli quelque 600.000 depuis le déclenchement de la guerre en 2011.
La chancelière Angela Merkel a qualifié à plusieurs reprises de “honte” l’incapacité de la communauté internationale à venir en aide à Alep, et a dénoncé aussi l’indifférence des Allemands, plus prompts à descendre dans les rues contre le libre-échange.

AFP

 

About The Author

Sound and Picture organization: We are a group of Syrian human rights activists. We noticed the lack of bodies which document abuses against civilians inside Syria, therefore we decided to establish this project, it is specialized to document the violations which have committed by all sides in the ongoing conflict in Syria against civilians in a professional way. The organization is documenting all kinds of violations, and working on the accounting for the groups which committed these violations by the international community. The organization is completely independent, and does not follow any political or military bodies, whether inside or outside Syria.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.